Foyers de Charité
La maison de mon Coeur ouvert à tous
retraite spirituelle week-end spirituel halte spirituelle
prédicateurs couples et familles jeunes de 18 à 30 ans
Servir et aider une retraite chantiers pour les jeunes retraite pour les lycéens

Jeunes

Une communauté au service de la mission

Le Foyer de Charité de Courset, né en 1971, appartient à l'Oeuvre des Foyers de Charité .
Cette Oeuvre internationale catholique (Association privée de fidèles de caractère international) participe à la nouvelle évangélisation par la prédication de retraites spirituelles de formation chrétienne, ouvertes à tous.

Nés en 1936, sous l'impulsion de Marthe Robin et du père Finet, les Foyers de Charité regroupent des baptisés, hommes et femmes vivant en communauté, avec un prêtre, le père du Foyer. Engagés à vie, ils partagent une vie de famille, de prière et de travail au service de tous ceux qu'ils accueillent.

Chacun des membres a répondu à l’appel de Dieu de Lui donner toute sa vie. La vie communautaire se base sur l’exemple des premiers chrétiens, ils mettent en commun leurs biens, leurs compétences, leurs charismes.

Une vie de famille

La vie de famille telle qu’elle se vivait à Nazareth, vie simple de travail et de prière, est notre modèle.
A Courset, nous sommes une communauté d’une quarantaine de membres, hommes et femmes, jeunes et anciens, laïcs et prêtres, en attente d’un père de foyer. Certains membres de la communauté ont reçu l’appel au sacerdoce et sont devenus prêtres, en paroisse, ou ailleurs, au service de l’Eglise.

A partir de nos différences d’origine, d’âge, de caractère, l’unité dans l’Esprit-Saint est à construire tous les jours.

Mais le « vivre ensemble » est incontestablement une source de joie.
Les occasions de fêtes ne manquent pas : fêtes de l'Eglise, anniversaires, accueil de nos familles, d'amis, d'autres membres de Foyer... Le partage fraternel de nos joies et de nos peines lors d'un repas, d'une vaisselle, d'une ballade ou d'une réunion renforce nos liens et notre communion.

Les personnes accueillies au foyer perçoivent souvent cette vie de famille et savent qu’elles en font partie.


Une vie de prière

La vie d’un membre de Foyer est enracinée dans sa relation d’amour personnelle avec Dieu. L’Eucharistie, la prière personnelle et communautaire (adoration, chapelet) fortifient notre vie intérieure. Prier avec et pour les retraitants, prier aux intentions qui nous sont confiées, prier aux intentions du monde nourrissent notre prière quotidienne.

La Vierge Marie, mère de l’Eglise, est mère du Foyer : chaque matin, nous renouvelons notre consécration à Jésus par Marie, selon la formule de saint Louis-Marie Grignion de Montfort et tâchons d’en vivre profondément.


Une vie de travail

Notre travail ne nous fait pas quitter le Seigneur. Témoigner d’un travail simple et quotidien est une mission essentielle dans un monde qui le subit et ne le perçoit plus comme un chemin donné par Dieu pour marcher à sa rencontre.

Notre travail, c’est d’accueillir, avec tout ce que cela comporte, à table, dans la maison, dehors. C’est aussi d’animer chacune des retraites spirituelles en collaboration avec un prêtre. Cette collaboration prêtre et laïcs au service de la mission, demandée par Jésus à Marthe, est une vraie richesse !

A la suite de Marthe, la dimension d’offrande au Seigneur de notre vie et notre travail est importante pour nous, et elle est encore possible quand survient la maladie ou l’infirmité dûe à l’âge.
" Que tous les jours de notre vie, chaque instant de notre vie soient offerts avec Jésus et en Jésus, au salut des âmes." Marthe

On peut, comme elle, offrir joies et peines dans le travail et la vie communautaire pour les retraitants.

 

La vocation d’un membre de foyer

« Il ne suffit pas de nous consacrer et de nous donner tout entier et sans réserve une fois à Marie; nous sommes si faibles, si fragiles, que nous avons toujours tendance à quitter ses bras. C’est donc chaque jour qu’il faut nous donner et nous remettre sous son manteau maternel, sous sa blanche lumière. » Marthe Robin

C’est souvent au cours d’une retraite qu’une personne se sent appelée à collaborer à l’Œuvre du Seigneur dans un Foyer de Charité. Avant l’entrée dans la communauté, plusieurs séjours sont proposés, pendant lesquels le père du Foyer et la communauté l’aideront à discerner si son désir d’entrer au Foyer correspond bien à la volonté du Seigneur.

Après un temps de vie effective au coeur du Foyer, le membre du foyer pourra alors, avec le consentement du père du Foyer et l’assentiment de la communauté, célébrer son engagement définitif à vivre la plénitude de la grâce baptismale, par une consécration totale à Jésus par Marie, en s’engageant à garder l’état de vie dans lequel il est : célibataire, marié ou veuf.


A Courset, les membres de la communauté sont à la fois au service de la mission des retraites spirituelles et de l'animation d'une école de 200 élèves, du CP à la 3e.


Depuis 2006, des jeunes de 18 à 30 ans choisissent de donner « une année pour Dieu » pour bénéficier d’une formation solide et faire une expérience humaine forte auprès de la communauté. C’est pour eux un temps privilégié pour enraciner leur foi, une véritable école de vie qui inclut un service missionnaire au coeur du Foyer et de son école.

Le parc du Foyer de Charité de Courset est célèbre par celui qui l’a pensé et planté au XVIIIème siècle : le botaniste Dumont de Courset. Ce dernier en fit un des hauts-lieux de la botanique française. Avec l’aide d’associations et d’amis, le Foyer a pour projet de redonner au parc tous ses charmes de l’époque.

« Brillez comme les astres dans l'univers, en tenant fermement la parole de vie. »

Philippiens 2,15-16

La communauté du Foyer de Charité de Courset « Votre accueil m'a fait chaud au cœur. Il m'a réchauffée de l'intérieur. Je repars avec des convictions, raffermie dans ma foi.»

Bénédicte